Logo SeaTech

L’Axe « Sécurité – Défense » : également un tremplin vers une carrière dans la Défense



Depuis 2017, SeaTech propose à ses élèves un axe de formation transversal autour des systèmes d’armements, de l’intelligence économique ou encore de la maintenance prédictive. Cette année encore, certains vont intégrer une prestigieuse école militaire à la suite de leur remise de diplôme.

« Fruit fécond d’un partenariat unique en France », rappelle Ludovic Sar, Président de l’AR 20 IHEDN (Institut des Hautes Études de Défense Nationale), l’axe de formation « Sécurité – Défense » permet aux futurs ingénieurs de suivre 85 heures de cours spécifiques sur deux ans, prodigués par des enseignants de l’école, des ingénieurs, des membres de la Marine Nationale, de l’Armée de Terre ou des socio-professionnels du secteur de la Défense.

Le 15 juin dernier, les 17 élèves de la promotion 2021 ont reçu leurs diplômes des mains de leur parrain, Hervé Guillou, Président du GICAN (Groupement des Industries de Construction et Activités Navales) lors d’une cérémonie présidée par le Commissaire Général de première classe Thierry Duchesne, représentant le Vice-amiral d’escadre Laurent Isnard, Préfet maritime de Méditerranée.

« Ce lien avec SeaTech et l’Université de Toulon est extrêmement important. Actuellement, nous travaillons sur des problématiques de drone, sur des problématiques à dix ans sur la pollution sonore en mer, sur la biodiversité… », souligne-t-il. « Et ce dont nous avons le sentiment, c’est d’avoir une université de premier plan. Ce qui est important aujourd’hui, c’est que cette « mayonnaise » doit prendre entre nos différents mondes. »

Depuis l’ouverture de l’axe de formation « Sécurité – Défense », plusieurs élèves de SeaTech ont, notamment, intégré l’École Navale après l’obtention de leur diplôme. Parmi la promotion 2021, Maélisse Gonnon deviendra la première élève de SeaTech à rejoindre la prestigieuse école militaire du Ponnant. Deux étudiants des promotions précédentes ont également été reçus à St-Cyr.

« J’y vois, dans cette initiative, un renforcement de la qualité de formation de nos élèves ingénieurs. Mais également une réponse aux besoins des industriels de l’armement largement implantés sur notre territoire en matière d’innovation technologique, de maintien en conditions opérationnelles, d’entraînement des équipages… », apprécie Xavier Leroux, Président de l’Université, qui rappelle que ce partenariat s’inscrit pleinement dans la stratégie de recherche et développement de l’établissement.

Dans quelques mois, l’UTLN déposera dans le cadre du PIA4 un dossier incluant notamment la création de plusieurs centres d’excellence. L’un d’entre eux visera à garantir la protection des données, mais d’autres seront centrés également sur les spécificités scientifiques de la recherche à Toulon.

SeaTech, partenaire majeur de la Marine nationale

De son côté, l’école d’ingénieurs SeaTech signera une nouvelle convention de partenariat avec la Marine Nationale autour de problématiques d’avenir dont l’analyse de données (Data) et la maintenance prédictive. Cette dernière est un enjeu majeur qui consiste à instrumenter un système de telle manière à être en capacité d’anticiper d’éventuels dysfonctionnements et donc d’optimiser son potentiel opérationnel.

« L’ensemble se base sur de l’analyse de données (Data) issues des divers senseurs instrumentant le navire et sur de l’apprentissage de systèmes numériques permettant la modélisation dans un but d’aide à la décision. Cela requiert des moyens numériques importants et une vraie interaction en termes d’expertise métier », souligne Éric Moreau, Professeur des universités et responsable du parcours IngénieRie et sciences des données, Information, Système (IRIS) de SeaTech. « Des projets pour les étudiants sont développés depuis trois ans en lien direct avec le Service Soutien de la Flotte (SSF) de Toulon. Cela concerne également directement le campus des métiers et des qualifications (CMQ) économie de la mer, porté par l’Université, au sein duquel l’action de SeaTech, appelée ‘Initiative Data Systèmes’ correspond à l’ensemble de ces aspects de manière plus large. »

Ce partenariat avec l’AR 20 IHEDN ne concerne pas seulement l’analyse de données mais bien toutes les disciplines enseignées dans les parcours de l’école. Il permet également aux étudiants de visiter des sites sensibles, de découvrir du matériel militaire (hélicoptères Tigre, Rafales, frégates multi-missions FREMM) et des installations sous statut opérationnel d’ordinaire inaccessibles au public. Des stages auprès de structures partenaires de l’IHEDN sont facilités et des projets d’étude réalisés afin d’être au contact direct de leurs préoccupations.










SeaTech - https://seatech.univ-tln.fr/L-Axe-Securite-Defense-egalement-un-tremplin-vers-une-carriere-dans-la-Defense.html - info.seatech@univ-tln.fr